Communication entre FPGA, processeur temps réel et systèmes distribués

Vous pouvez désormais lancer un système complet composé de code s'exécutant sur le FPGA, le processeur temps réel et l'ordinateur hôte. La connectivité à l'ordinateur hôte peut être adaptée à d'autres périphériques matériels ou à d'autres PC sur le réseau. Si vous n'avez pas consulté ni effectué les trois premiers tutoriels, il est fortement recommandé de le faire maintenant, car ils abordent de nombreuses tâches fondamentales pour mener à bien les opérations présentées ici.

Les commentaires et les suggestions d'amélioration sont les bienvenus, alors, après votre lecture, n'hésitez pas. Commentez Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Transférer des données du FPGA au processeur temps réel

1. Téléchargez le fichier .zip ci-joint. Ouvrez le projet LabVIEW Real-Time&FPGA Evaluation-Intertarget Communication.lvproj, où sont gérées l'intégralité du code de votre système et les ressources matérielles. L'objectif de ce tutoriel est de vous aider à transférer des données acquises sur le FPGA vers le processeur temps réel, puis de les partager sur un réseau. Une interface utilisateur s'exécutant sur votre ordinateur de développement a été créée au préalable pour vous.

2. Étendez l'élément Chassis du projet. Dans les deux premiers tutoriels, le CompactRIO était utilisé en mode Interface de balayage. Pour cet exercice, il sera utilisé en mode Interface LabVIEW FPGA ; les modules seront donc accessibles par l'intermédiaire d'un programme LabVIEW FPGA.

Image non disponible

3. Faites un double-clic sur le VI FPGA.vi pour l'ouvrir. Dans la face-avant, seuls quelques commandes et indicateurs s'affichent. Ces valeurs sont accessibles depuis l'application temps réel, dont il sera question plus loin dans ce document.

Image non disponible

4. Appuyez sur < Ctrl-E > pour afficher le diagramme. Il s'agit d'une simple application FPGA qui définit un cadencement de boucle dans la première séquence et acquiert deux voies de données de température dans la seconde séquence.

Image non disponible

5. Ouvrez le VI RT.vi depuis la fenêtre Explorateur de projet et basculez pour ouvrir le diagramme. Du code a été ajouté à la solution du second tutoriel de cette série d'évaluation. Examinez le nouveau code qui communique avec l'application FPGA. Tout d'abord, ouvrez une référence du VI FPGA et exécutez le code. Le VI temps réel lit depuis les commandes et les indicateurs et écrit dans ces derniers sur le VI FPGA. Cette méthode diffère de celle présentée dans les autres tutoriels utilisant les nœuds d'E/S du mode de balayage. Suite à cela, la référence FPGA se ferme.

Image non disponible

II. Communiquer entre l'application temps réel et l'interface utilisateur Windows

6. Dans la boucle de priorité inférieure (Lower Priority User Interface Loop), les variables partagées publiées sur réseau Network Comms et Network Stop ont été ajoutées pour communiquer avec le VI Interface utilisateur Windows.

Image non disponible

7. Enfin, ouvrez le VI Windows UI.vi - un VI d'interface utilisateur simple - pour recevoir des mises à jour périodiques du code temps réel qui s'exécute sur la cible CompactRIO. Vous pouvez également utiliser les variables partagées publiées sur réseau pour mettre à jour périodiquement d'autres cibles distribuées sur le réseau. L'utilisateur peut voir les mises à jour de température et arrêter l'application embarquée. Cliquez sur les liens ci-dessous pour lire la documentation supplémentaire concernant les autres options de visualisation de données.

Image non disponible

III. Ressources supplémentaires

IV. Téléchargement

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2014 National Instruments. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.